Carita, temple de la beauté

Par Berenice, le

Après deux ans de travaux et des millions d’euros dépensés, la maison de beauté Carita ouvre enfin ses portes pour offrir à ses clientes une expérience globale, depuis le regard jusqu’aux cheveux. Présentation de ce lieu emblématique du luxe et de la beauté. 

Le 15 décembre 1952, les sœurs Maria et Rosy Carita inauguraient leur Maison de Beauté en plein cœur de la capitale, au 11 Faubourg Saint-Honoré. Cet établissement était déjà reconnu à l’époque pour proposer un service d’exception et accueillir une clientèle prestigieuse. Sept décennies plus tard, Carita ouvre un nouveau chapitre avec la réouverture, depuis quelques semaines, de cette adresse mythique. Un espace incroyable de 1 800 m2, sur quatre étages, complètement repensé tout en respectant les codes de la marque. Rien n’a été laissé au hasard jusque dans le choix du directeur artistique, un artiste passionné et talentueux : le coiffeur John Nollet.

Un lieu hors du temps

On se croirait perdu dans un palais imaginaire et on se laisse très volontiers dépaysé par les escaliers suspendus qui captent, dès notre arrivée, notre attention. Deux architectes sont à l’origine de ce projet et de son exécution, un duo franco-italien, Cristiano Benzoni et Sophie Thuillier, dignes héritiers de Jean Nouvel. À l’étage, la multiplication des miroirs renvoie à l’infini l’image du visiteur. L’espérance de se voir de plus en plus beau. Lieu exclusif, la maison de beauté regorge d’espaces intimes et cachés. Autant de lieux secrets prêts à recevoir en toute intimité les clients en quête d’élitisme. Une merveille !